Pages

vendredi 9 juin 2017

Analyse filmique, lundi 12 juin 2017, Jeux de lumière et clair-obscur dans La Double Vie de Véronique de Krzysztof Kieślowski

Le prochain atelier d'analyse filmique aura lieu lundi 12 juin 2017, de 20h à 22h, à la Maison des Associations, 46ter rue Sainte-Catherine dans la salle Deschamps (rdc).

Le sujet de cette séance est Jeux de lumière et clair-obscur dans La Double Vie de Véronique, un film de 1991 du réalisateur Krzysztof Kieślowski . 

Deux femmes, s'appelant toutes deux Véronique, l'une française qui vit à Clermont-Ferrand, l'autre polonaise, vivant à Cracovie, ne se connaissant pas et n'ayant aucune origine familiale commune, même cachée, semblent pourtant intimement liées l'une à l'autre, comme le seraient deux jumelles. Elles partagent une même sensibilité, vivent les mêmes passions, et montrent un talent semblable pour le chant. Le film est le récit de leurs destins qui finiront pas se croiser.

Dans l'une des premières scènes du film, Véronique, dans son incarnation polonaise, voyage en train pour se rendre à Cracovie. Elle regarde par la fenêtre le paysage défiler mais la vitre du compartiment ayant des défauts, les maisons lui apparaissent courbées et déformées. Alors elle tire de sa poche une boule de gomme transparente, incrustée d'étoiles, qu'elle approche de son œil, et les maisons sont maintenant complètement à l'envers, le toit en bas.

Ces jeux de lumières auxquelles s'adonne l'héroïne du film  - incarnée par Irène Jacob, solaire - ce sont en fait les jeux du réalisateur. Ils lui servent pendant tout le film à créer une atmosphère poétique, et à suggérer qu'il existe un autre monde ailleurs, par delà le réel, auquel on ne peut accéder mais qui se signale parfois. Nous nous efforcerons d'explorer certains de ces jeux, au travers de quelques extraits du film.



Pour rappel, les ateliers d'analyse filmique sont ouverts à tous, adhérents ou non. Ils ne nécessitent aucune culture cinématographique particulière. Ils consistent par le visionnement d'extraits de films d'exercer son regard de cinéphile. Si vous-même n'êtes pas intéressé, n'hésitez pas à faire connaître ces séances à d'autres, autour de vous.

Dernière séance, lundi 3 juillet, salle Deschamps. Le thème pour cette séance sera fixé ce lundi selon les suggestions des personnes présentes. N'hésitez pas à venir avec vos propositions. Une seule règle pour définir le thème de la séance : il doit s'agir d'un thème cinématographique, illustré dans un film particulier.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire